Connaissez votre corps

L’anatomie sexuelle

Le cerveau

Ce n’est peut être pas évident, mais l’organe le plus érotique se trouve au-dessus de la ceinture. En fait, il se situe au-dessus des épaules.

Quand on pense aux organes sexuels, on pense tout de suite aux organes génitaux. Mais, il est essentiel de se souvenir que l’organe sexuel le plus important, c’est le cerveau.

Nos réactions sexuelles dépendent de nombreux facteurs d’ordres biologique, psychologique et environnemental. Tous ces facteurs d’influence sont contrôlés ou filtrés par ton cerveau.

Sans ton cerveau, il n’y aurait aucun désir sexuel. Tu n’en es peut-être pas conscient, mais c’est le cerveau qui envoie un signal au vagin pour se lubrifier ou au pénis pour avoir une érection. Quand on est excité, c’est le cerveau qui stimule le clitoris et qui envoie un message au corps pour déclencher un orgasme.

Ton cerveau est également responsable de sécréter des hormones dans le sang qui contribuent à l’excitation et au désir sexuel.

Toutes nos expériences, tout ce qu’on a appris, y compris nos conceptions et nos émotions liées à la sexualité sont absorbées par notre cerveau et interagissent avec notre organisme pour forger notre sexualité.

Ainsi, même s’il est clair que le pénis et le vagin sont fort importants, souviens-toi que le cerveau est l’organe sexuel qui prime sur tous.

Le clitoris

Au sommet du vagin, loin en bas du nombril, réside l’un des organes les plus importants de l’orgasme chez la femme.

Le clitoris est une importante source de plaisir sexuel chez la plupart des femmes. Il se trouve juste au-dessus de l’urètre, dans la partie supérieure du vagin.

Le clitoris est composé de trois parties visibles : le gland, la tige et le capuchon. Quand la femme est excitée sexuellement, la tige (habituellement de 2,5 cm de long et de 1/2 cm de large, bien que les clitoris varient d’une femme à l’autre) se gonfle, le capuchon se retire et le gland (habituellement la grosseur d’un petit pois) durcit.

Puisque le gland contient une grande quantité de terminaisons nerveuses, c’est la partie la plus sensible de tout le corps féminin. Caresser ou frotter la zone clitoridienne provoque un orgasme chez la plupart des femmes. Bien que seuls le gland, le capuchon et la tige du clitoris ne soient visibles, la structure du clitoris s’étend à l’intérieur du corps, de chaque côté du vagin.

Le vagin

Le vagin est devenu la quintessence de la sexualité féminine, mais qu’en sais-tu vraiment ?

Le vagin joue un rôle central dans la reproduction humaine, voilà pourquoi les gens y pensent en premier quand on parle d’organes génitaux féminins.

Le vagin mesure habituellement de 8 à 10 cm de long et est très élastique (suffisamment pour donner naissance à un bébé). Le vagin se dilate et se lubrifie quand une femme est excitée sexuellement.

Généralement, la partie sensible du vagin se situe dans le premier tiers, là où se situent les terminaisons nerveuses. Les deux tiers, plus en profondeur, comportent beaucoup moins de terminaisons nerveuses, rendant cette zone du vagin moins sensible.

Le point G

Si tu le trouves, tu pourrais l’apprécier.

Le point G chez la femme et son existence ont longtemps soulevé de nombreuses controverses.

Selon des recherches sur le point G, certaines femmes pensent avoir un point G car elles ont ressenti du plaisir sexuel au toucher. Pour d’autres, il ne semble pas exister de zone particulièrement plus sensible que d’autres.

Le point G est situé à environ 2,5 à 5 cm à l’intérieur du vagin sur la paroi interne. Le point G enfle lorsqu’il est stimulé, habituellement avec les doigts, un godemichet ou un vibrateur, ou encore, avec le pénis. Il peut atteindre la taille d’un dix ou d’un vingt-cinq sous, ou même d’un dollar.

Lors d’une première stimulation, la femme peut ressentir comme une envie d’uriner, mais la sensation se transforme en plaisir sexuel, puis en orgasme. Chez certaines femmes, lorsqu’elles ont un orgasme provoqué par le point G, un liquide clair sort de l’urètre. Ce phénomène est appelé l’éjaculation féminine. Pour certaines, la sensation est légère, pour d’autres, beaucoup plus intense.

Enfin, si tu as découvert ton point G, c’est normal. Si tu sembles ne pas en avoir, c’est normal aussi.

Les seins

Dans notre culture, les seins sont devenus hyper sexualisés, à tel point qu’on commence à confondre grosseur et raison d’être. Franchement, aimons-les comme ils sont.

Dans certaines cultures, les seins n’ont qu’une infime valeur érotique. Ils sont vus comme une source de nourriture pour les bébés. Dans la culture occidentale, la poitrine d’une femme est souvent perçue comme un objet sexuel.

En fait, les seins sont un peu comme les pénis : leur grosseur n’a rien à voir avec leur capacité de jouir ou de faire jouir, ou encore, d’avoir une relation affective épanouie. Petits, gros ou entre les deux, les seins peuvent agréablement faire partie de ta sexualité, mais ce n’est pas leur grosseur qui compte.

Les seins et les mamelons peuvent certainement être des zones érogènes pour les femmes et pour certains hommes. Plusieurs femmes éprouvent du plaisir et de l’excitation quand on caresse leurs seins et leurs mamelons.

L’anus

Que tu veuilles ou non inclure l’anus dans tes pratiques sexuelles, il y a des choses que tu dois savoir.

Techniquement, l’anus n’est pas un organe sexuel, car il n’est pas nécessaire à la reproduction. Pour certaines personnes, il représente une zone érogène indéniable. Pour d’autres, il est une source de plaisir sexuel.

Plusieurs personnes relient la pénétration anale aux pratiques homosexuelles mâles. Mais, on estime que chez les adultes de 25 à 44 ans, 40 % des hommes et 35 % des femmes ont fait l’expérience du coït anal.1 Certaines personnes n’ont aucun intérêt envers cette activité sexuelle et c’est parfait.

Si tu désires faire l’expérience du coït anal, garde à l’esprit ces quelques indications. L’anus est beaucoup moins souple et extensible que le vagin. En d’autres mots, un pénis dans un anus sera beaucoup plus serré que dans un vagin. Il est donc très recommandé d’user généreusement d’un lubrifiant pour plus de confort, particulièrement pour le partenaire qui reçoit la pénétration, et pour éviter de déchirer le tissu du canal anal.

1Mosher, W, Chandra, A et Jones, J (2005). Sexual Behaviour and Selected Health Measures: Men and Women 15-44 Years of Age, United States, 2002. Advance data from Vital and Health Statistics, no 362. US Department of Health and Human Services.

Le pénis

Dans notre société, bien des mythes entourent le pénis. Qu’en sais-tu ?

Bien que le pénis semble être un organe simple, beaucoup de gens ne comprennent pas les bases de son anatomie. Qu’en est-il ?

La partie principale du pénis, que l’on nomme le corps, comportent trois cylindres parallèles à l’urètre, où circulent l’urine et le sperme.

Les deux cylindres latéraux au-dessus du pénis sont appelés corps caverneux et le cylindre situé au dessous se nomme le corps spongieux. Ces trois cylindres contiennent un tissu spongieux qui se gonfle de sang lorsque l’homme est excité et provoque l’érection.

Le gland est la partie la plus sensible du pénis. Chez les hommes qui n’ont pas été circoncis, le gland est recouvert d’une peau rétractable appelée prépuce.

Plusieurs hommes sont inquiets quant à la grosseur de leur pénis et pensent que plus c’est gros, meilleur c’est. D’une certaine façon, la taille du pénis est comme la taille des seins : certains sont un peu plus gros, d’autres un peu plus petits. Finalement, la grosseur n’a pas vraiment d’importance. La grosseur du pénis a peu à voir avec la capacité d’un homme à satisfaire sexuellement sa partenaire.

Physiologiquement, la grosseur du pénis n’a aucun impact. Le vagin de la femme étant élastique, à moins qu’un homme n’ait un pénis extrêmement gros, elle ne sentira aucune différence durant la relation sexuelle. Si le pénis est vraiment très gros et qu’elle sent une différence, c’est probablement en raison d’un inconfort. Selon les statistiques, la longueur moyenne d’un pénis humain au repos est de 9 à 10 cm (2,5 à 3,9 po) et de 12,8 à 15 cm (5 à 5,9 po) en érection. Pour ce qui est de la circonférence, la moyenne est d’environ 10 à 10,5 cm (3,9 à 4,1 po).